Articles

LES TOITURES VEGETALES

Améliorez performances et confort de votre habitat ! Grace à la toiture végétale votre maison sera isolée thermiquement (une étude allemande de 2004 concluait que 40 € dʼélectricité pouvait être économisé en chauffage ou climatisation par m2/an (par rapport à terrasse couverte de gravier) ), phoniquement ( Un substrat de 12 cm dʼépaisseur peut réduire les bruits aériens de près de 40 dB). Lʼétanchéité de votre toit sera pérennisée, car protégée de ses principale causes de dégradations ( la chaleur, les rayons UV, les choques thermiques). De plus, lʼ «écotoit» constitue une barrière contre les intempéries.Ces actions combinées permettent dʼespérer une durée de 30 à 50 ans pour la membrane dʼétanchéité.

Les impacts positifs sont nombreux : meilleure intégration du bâtiment dans le paysage, amélioration de la qualité de lʼair (hygrométrie, poussières, toxiques) donc de la santé, ainsi quʼun impact social car elles contribuent à rendre la ville plus « calme », moins stressante. Les habitants retrouvent une certaine harmonie urbanisme-nature ...

Le saviez vous ? Si 6% des toitures canadiennes étaient végétalisées la température baisserait de 1,5° C en zone urbaine lʼété !

toiture vegetale 2    TOITURE VEGETALE 1  toiture vegetale 3    

 


 


LA TOITURE VEGETALE EXTENSIVE


Elle est la plus couramment utilisée car fine et légère.

Son hauteur totale et de 15 à 20 cm dont 10 à 15 de substrat (1/4 terreau de feuille + 3/4 drainant (pouzzolane 5/10 + pierrelite + pierre ponse ) ). Il est possible dʼutiliser une épaisseur de substrat de 5 cm, mais le pouvoir isolant sera dʼautant réduit ainsi que la résistance à la sécheresse. Lʼarrosage automatique conseillé deviendra alors essentiel !

Une bande stérile de 40 à 60 cm est à réalisé en périphérie de la partie végétalisée. Elle facilitera lʼaccès à la toiture et sa maintenance. Elle nʼest pas obligatoire pour toute surface de toiture inférieure à 100 m2 ainsi que pour les toitures intensives. La végétation utilisée sera à base de plantes grasses (cedums, sempervivum, ...)

Elle peut etre effectuée de trois façons :

- en godets : 6 à 12 godets / m2
- en rouleaux pré-cultivés
- en plaques modules


Un léger entretien (vérification des eaux usées, nettoyage de la surface) est a effectué une fois par an.


LA TOITURE VEGETALE SEMI-EXTENSIVE


Sa hauteur totale et de 20 à 35 cm dont 15 à 30 de substrat (1/3 terreau allégé + 2/3 drainant (pouzzolane 5/10 + pierrelite + pierre ponse ) ). Lʼarrosage automatique est fortement conseillé pour la culture de graminées ou de prairies fleuries !

Lʼarrosage automatique est idéalement intégré entre deux couches de feutre géotextile sous le substrat ou installé en surface. Une bande stérile de 40 à 60 cm est à réalisé en périphérie de la partie végétalisée. Elle facilitera lʼaccès à la toiture et sa maintenance. Elle nʼest pas obligatoire pour toute surface de toiture inférieure à 100 m2. La végétation utilisée sera à base de plantes grasses (cedums, sempervivum, ...), graminées et/ou «prairies fleuries».

Elle peut etre effectuée de trois façons :

- en godets : 6 à 12 godets / m2
- en rouleaux pré-cultivés
- en semis

Lʼentretien est généralement pratiqué une fois par an


LA TOITURE VEGETALE INTENSIVE


Une toiture végétale devient intensive quand lʼépaisseur de substrat est suppérieure à 30 cm. On utilise alors un substrat composé de terreau, terre végétale, sable ou pouzzolane en fonction de charges supportées par la toitures et des végétaux choisis. résistance à la sécheresse. Lʼarrosage automatique est conseillé .

La végétation utilisée sera très variée car la seule limite est fixée aux végétaux munis de racines pivotantes ou de rhizomes puissants (bambou, ...)

Lʼentretien est généralement pratiqué deux fois par an ( fin printemps et fin été).